Maquette Blanche Cover

icon_blancheJ’espérais avoir fini les planches de Blanche dimanche dernier mais j’étais bien trop optimiste. Mais vraiment trop ! Il m’a fallu de multiples essais pour trouver comment les tramer (c’est vraiment pas évident quand tu n’as pas fait l’encrage ! xD), pour finalement jeter deux jours de tentatives infructueuses à la poubelle. J’ai fini par trouver quelque chose de pas trop mal mais… c’est archi long. emoji_oAo Je vais sûrement y passer encore toute cette semaine. :s  Continuer la lecture

banner_blanche

Blanche : le one-shot

top
icon_blancheIl serait temps que je commence à donner des informations un peu plus consistantes sur ce one-shot. Les planches sont en cours de finalisation, beaucoup d’infos seront à confirmer mais on a déjà de quoi vous donner une bonne idée de la bête !

 

Auteurs | Pitch & infos | Previews

Auteurs

Vous m’entendrez parler au pluriel -on, nous- sur ce titre puisque nous sommes trois à bosser dessus ! Alhia, cddam (sans majuscule) et moi-même nous connaissons depuis des années et avons déjà eu l’occasion de collaborer à de multiples reprises quand j’étais chez Kejhia Éditions. On a eu envie de se lancer dans une nouvelle aventure ! Le doux rêve de bosser en équipe et refiler les taches qu’on considère ingrates à son voisin ! 😀

♣ Clover ♦ Alhia ☻cddam
 Scénario  et  story-board  en commum
 crayonnés
finitions, tramage/lettrage
 encrage  des persos
remplissage  des noirs
corrections décors (:P)
encrage décors
Lire Clover Doe
Go webcomics
Lire Alhia
Shadow of the Day
Butterfly
Pretium Doloris
 Lire cddam
2019
Ab Irato
  
DA_oos_011 raiponces_01

 

Pitch & Infos

blanche_001_coverLe pitch définitif viendra un peu plus tard !
Mais pour l’heure, nous vous dirons qu’il s’agit d’un one-shot  qui devrait faire un fanzine d’à peu près 100 pages. Pas de boyslove (je préfère prévenir mes lecteurs habituels) mais un petit thriller fantastique horrifique. Certains sauront que ça faisait un moment que je voulais explorer ce domaine que j’adore en films et séries, Alhia et cddam ont voulu tenter aussi l’aventure ! :] Nous n’avons pas de grosses prétentions, c’est un galop d’essai sur ce thème et aussi accorder nos violons sur un projet à six mains.

Nous suivons Gregory,  étudiant en psychiatrie devant rédiger son mémoire et qu’il a choisi d’articuler autour du cas de  Samuel P.  Lawson, un homme d’affaires certainement respectable mais difficilement fréquentable, aussi bien par son caractère suffisant que  les 20m² dans lesquels il vit reclus dans un institut psychiatrique…

▲ Retour en haut de page

Previews

 blanche_photo_9  blanche_photo_8  blanche_photo_6  blanche_photo_14
 blanche_09_2  blanche_03  blanche_17  blanche_photo_13  blanche_017  blanche_photo_7
 blanche_photo_1 blanche_cover_wip   blanche_gregcanap  blanche_photo_2 blanche_photo_3

Articles connexes :
How to – BD à 6 mains
Blanche et les pages perdues
Maquette de la couverture

.
▲ Retour en haut de page

Editeurs-no-CGU-Jitsu

Le temps passe et les choses ne semblent pas changer. Ce n’est pas la première fois que j’en parle parce que l’histoire se répète, et se répète, et se répète, mais je m’agace que la démarche ne s’adapte pas à l’air du temps.  emoji_think

nocgujitsu

Je reçois un nouveau message d’un éditeur qui « a vu mon travail, qu’il apprécie et  me contacte  pour voir si je serais intéressée par une édition professionnelle ». Je tiens à noter cette fois que la personne a été très sympathique ! Le mail n’était pas un simple copier/coller et on me parle d’une de mes histoires en particulier. Mine de rien, ça fait plaisir de voir qu’il y a un réel intérêt ou du moins que ça en a l’air. facebook_like
[ Et là, vous voyez combien c’est déjà vicié quand on est content que la  personne qui vient te démarcher a au moins regardé ton taff. Un truc qui devrait être normal et aller de soi, quoi… :S]
Par contre, au-delà de ça, comme d’hab, aucune perche, aucune info, toujours comme si le fait de dire « édition professionnelle » était une valeur auto-suffisante et que tu allais dérouler le tapis rouge grâce à l’aura prestigieuse de ces mots magiques ! emoji_sparkles

Alors, je le redis, c’est paradoxal, parce que si ça fait rêver un jeune dessinateur qui a peu d’expérience, quelqu’un qui roule sa bosse depuis un moment (et c’est en partie grâce à ça qu’il a accumulé les skills qui font qu’on le  repère), ces deux mots ne suffisent pas forcément à le faire sauter dans la emoji_fuseefusée pour les étoiles et il a besoin d’en savoir plus pour effectivement juger si ça l’intéresse ou pas. Enfin, c’est mon avis. Je m’auto-publie déjà dans mes  zines et mangas, ma p’tite routine me fait une vie de folie, ça va. Me demander si une édition m’intéresse, c’est comme si je mangeais mon plat préféré et qu’on me demandait si je ne veux pas venir manger plutôt cet autre plat inconnu. La question est : qu’est-ce qu’il y a dedans ?
L’auteur doit vendre un projet (normal hein) mais l’éditeur, non. Il a joué la carte « je suis éditeur », tout est dit !yugioh

Bah non. C’est le silence autour des conditions des contrats pros. Mais c’est un flou assez compréhensible puisque les contrats dépendent de chaque maison d’édition avec chaque dessinateur. Y’a pas vraiment de standards ni de grille « how to » à consulter. Donc voilà, on ne peut pas deviner   les tarifs ni les conditions qui se jouent, c’est ultra variable. Pourtant, les éditeurs nous abordent (enfin, j’ai toujours eu que ça) avec la question : « est-ce que vous seriez intéressée par l’édition professionnelle ? ». Mais !   Il faudrait avoir des détails -JUSTE UN PEU- pour savoir si on serait intéressé. imoji_stare  J’aimerais la bannir de la terre cette question. Quand on pose une annonce pour un job, on donne une idée du poste, du salaire et des conditions !  imoji_stare

Apparemment, c’est une connerie d’aborder ces sujets parce que mes échanges ont toujours tourné court juste après, voire un grand silence sans réponses à mes questions. Comme si j’avais parlé d’un truc atroce. =’D Étiquetée, chieuse de service, laissons tomber.

J’ai l’impression que les éditeurs ignorent encore qu’ils ne sont plus le Saint-grââl et continuent de penser que toute autre forme d’édition n’est qu’un pis-aller. Comme si on ne faisait autrement qu’en attendant le moment de l’édition proemoji_sparkles. Comme si l’arrêt ou recyclage de certains bédéistes ou retour vers l’auto-édition pour d’autres n’était qu’un détail. C’est peut-être un choix par défaut pour certains à la base, mais le constat reste que s’ils ont décidé de passer à d’autres modes d’édition, c’est que c’était plus intéressant que rester chez un éditeur. Faut donner aussi envie au dessineux, l’envie de tenter cette aventure en cette période où ça dénonce à tout va sur les conditions misérables   du job.

Ah oui, j’ajouterai un élément de réflexion : concernant les dessinateurs étrangers qui sont édités professionnellement en France -comme  Guilty Pleasure-, je ne pense pas qu’on puisse mettre ce type de cas en parallèle avec des auteurs qui s’auto-publient déjà en France.

Ces personnes à l’étranger n’ont qu’un accès limité au public français via de la vpc worldwilde. Évidemment, un éditeur français est une aubaine pour elles puisqu’elles vont avoir quelqu’un pour s’occuper de ce marché. Elles n’auraient pas pu le faire elles-mêmes ni à cette échelle, c’est tout bénéf, quelles que soient les conditions. Un auteur présent en france qui s’auto-publie et tourne bien, les conditions ne sont pas les mêmes à priori. L’édition professionnelle va peut-être apporter un marché plus grand mais comme de toutes façons la part du dessinateur est considérablement réduite à peau de chagrin… C’est à chacun de faire son calcul et de mettre ses intérêts et objectifs en balance. Quand on voit ce que certains arrivent à faire avec un crowdfunding juste pour lancer un projet, est-ce qu’ils auraient été aussi bien payés et à leurs conditions avec une édition pro ? Les dessinateurs ne sont plus condamnés à ne s’en sortir que sous l’égide d’un éditeur. Va falloir envisager de descendre un peu de son piédestal et retirer les vieilles paillettes de l’époque où « édition professionnelle » était à la fête.

Bon, ça devient un peu bordélique sur la fin mais voilà ! 8’D Lassée par tout ça, un peu agacée aussi et tellement de choses à dire… x_x

Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Puis laisser la pâte reposer

cxn_benjiJe crois que j’en ai fini avec le montage/démontage des pages du  CxN vol.9… o_o;
Maintenant, je laisse poser pour prendre un peu de recul. J’y reviendrai dans une dizaine de jours avec, je l’espère, l’esprit clair pour jauger cette dernière refonte. Et si ça me convient, je pourrai finir de retoucher les planches et ce qu’il manque ! En voir le bout !(•̀ᴗ•́)و ̑̑
Continuer la lecture

News, new plug-in & mashup!

Buy Me a Coffee at ko-fi.com
kofi
Mashup !
raiponces_118_mashup_zachariel

Nouveau plug-in COMMENTAIRES

Voilà, c’est presque fait, le nouveau système de commentaires est en place. 40€ renouvelable mais c’est ce que je qualifie être une bonne dépense ! <3 La bonne nouvelle c’est que le nouveau système reprend très bien l’ancien donc vous gardez vos points et continuez d’en collecter, ce que je craignais qui saute mais tout va bien. =D
decomment_1Vous pouvez désormais :
— vous répondre plus lisiblement
— recevoir les notifs
— like/unlike les messages
— intégrer des images, gif, vidéos
À venir, la possibilité de répondre directement avec vos comptes fb, twitter et autres sans avoir à vous abonner au blog ou renseigner des champs à chaque fois ! 😀

Continuer la lecture