Se lancer dans le manga

On parle ici de celui ou celle qui commence à voir naître des persos dans son imagination, avec une petite (ou grosse !) histoire qui germe et qui envisage de faire son premier manga ! On a des idées plein la tête, on voit des scènes, peut-être même de la musique ! On est em-bal-lé, on va faire un manga !!!


Okay mais comment on fait ?

Qui suis-je ?

Je me présente vite fait, histoire d’expliquer un peu d’où je parle : je suis une dessinatrice amateure de manga depuis presque toujours. J’ai réalisé bon nombre de projets personnellement et pour participer à des fanzines. J’ai également aidé d’autres dessinateurs à se lancer voire concrétiser leurs propres projets. Je me considère donc pas trop mal placée pour parler du sujet. :3

La Question qui tue !

Comment on fait ?

Je vais le dire brutalement, cette question m’eMm£rde. Je ne la comprends pas. De ce que j’ai vu, il y a principalement deux types de cas : les personnes qui cherchent l’impulsion pour se lancer dans leur manga et celles qui se demandent ‘techniquement’ de quoi elles ont besoin pour se lancer. Et les deux se rejoignent plus ou moins.

Si vous avez envie de faire un manga et dessiner l’histoire que vous avez dans la tête, LANCEZ-VOUS ! \o/ Il n’y a pas d’arcane secrète ou d’artefact magique à débloquer pour faire ce que vous avez envie de faire. Vous avez faim, vous mangez ; vous avez sommeil, vous dormez ; vous voulez voir vos potes, vous les appelez et sortez… Vous avez envie de dessiner votre manga, vous prenez une feuille-crayon/tablette et vous commencez à dessiner. Il n’y a rien de plus, rien ni personne pour vous pousser. C’est votre envie, c’est vous qui décidez !

Si vous tergiversez à vous demander de quoi vous avez besoin concrètement et matériellement pour vous lancer, mettez-cette question à la poubelle. Utilisez votre matos habituel pour dessiner, il n’y a pas UN matériel spécifique pour dessiner du manga. Une feuille, un crayon ou une tablette et roule, Marcel ! Ce qui devrait tourner dans votre tête c’est : comment se passe la première scène ?! Est-ce que mon perso est classe s’il débarque comme ça, huhu ?!! Il rencontre qui ? Ils font quoi-comment-dans-quelle-étagère ?!! Etc. C’est une histoire que vous voulez racontez et mettre en image, non ? C’est ça votre envie, votre priorité. ^^ Départissez-vous du reste qui n’a aucune importance pour le moment.

Faites-vous plaisir à dessiner votre histoire, faites quelques pages, ne serait-ce que pour savoir déjà si ça vous botte vraiment de dessiner un manga. Les questions techniques, scénaristiques, matérielles, c’est pas la priorité et elles viendront bien assez vite toutes seules à mesure que vous avancerez.

La réalité est que c’est seulement en essayant de faire des planches que l’on peut savoir ce que c’est de faire du manga et si l’on aime faire ça. Il y a un fossé entre aimer/penser à une histoire et faire concrètement des planches. Ce sont deux activités absolument différentes et le fait d’aimer son histoire n’engendre malheureusement pas d’office le goût, la patience et la foi de dessiner des pages pour lui donner vie.

Un témoignage intéressant

J’étais tombée sur cette vidéo il y a un moment et j’ai beaucoup apprécié une partie pertinente de la réflexion de ce jeune homme que je vous conseille de regarder.

Sinon pour résumer : il voulait être mangaka. Il était tellement à fond qu’il a acheté et lu des dizaines de bouquins sur le dessin de manga, toute la théorie sur la conception de bandes dessinées. Il a acheté tout le matériel japonisant du papier aux plumes en passant par les encres et trames. Bref, il avait tout sauf une chose : l’envie de dessiner et passer à la pratique… Finalement, ce qu’il aimait, c’était l’idée d’être mangaka, pas de faire des mangas et c’est une confusion assez répandue.

 

← Si vous cherchez quelques livres intéressants et vraiment utiles dans la jungle des bouquins prétendant vous apprendre à faire des mangas, j’en ai répertorié 3-4 dans cet article. 

Ma Conclusion

Tout ça pour dire qu’avant de se poser des questions techniques qui ne vous parleront pas encore ou investir un pognon de dingue ! dans du matériel spécifique, essayez de dessiner 2-3 pages, le plus simplement du monde, peut-être juste quelques strips faciles, comme on dit “faites de la page” pour toucher à ce que c’est. :]

Si vous y arrivez et que ça vous a plu (même si le résultat n’est pas top et il l’est rarement mais on en est tellement fier ! ;D), pas d’inquiétude vous vous mettrez très vite à vous intéresser aux arcanes du manga : scénario, mise en page, codes, narration, matériel, etc. Si l’expérience ne vous a pas plu, vous avez avancé aussi. Vous savez que dessiner du manga n’est pas votre truc et vous pouvez continuer à rêvasser tranquillement sur votre histoire en cherchant une autre activité qui vous corresponde davantage. Mais inutile de se tourmenter ou perdre du temps.

TOP des conseils qu'on déteste

Il faut d'abord apprendre à dessiner ~

Une Statue

grecque

L’idée se tient. Mais ce n’est pas une règle en soi. Un collégien/lycéen ne va pas aller prendre des cours de dessin pour faire son manga perso réalisé entre deux cours.
On peut aussi apprendre à dessiner (et beaucoup plus pour du manga) en faisant des planches, justement par l’énorme pratique que ça impose. Dans les mangas, on a des personnages à chaque planche, qu’on doit faire bouger, interagir, sous divers angles, dans l’espace, avec des expressions variées et plus de poses qu’on en ferait avec des illustrations. Et puis le dessin pour une case de manga et une illustration n’est pas le même, on ne recherche pas la même chose. 

Copier, c'est bien/pas bien !

L'indécis

Bipolaire

La reproduction, on entend tout et son contraire dessus, autant dire qu’il n’y a pas de règle et que c’est en fonction de chacun.
Reproduire n’est pas un mal en soi dans la mesure où vous apprenez. C’est à dire qu’au bout d’un moment, vous pouvez refaire la pose, et même la varier, sans le modèle parce que vous avez compris “ah oui, ce trait doit être là parce que la jambe/le coude plie comme ça”, “cette courbe est là parce que c’est la joue/taille/articulation/la perspective rend comme ça”, etc. Ces choses que vous pouvez appliquer ensuite à vos propres personnages et dans d’autres poses, sans modèle. Vous seul pouvez savoir si vous copiez utile ou non. 😉

Ne te lance pas dans une série fleuve ! Commence par une histoire courte !

Vieux dessineux

30 ans d'expérience

Il a raison. Vous ne l’écouterez probablement pas. Mais vous n’aurez pas forcément tort non plus !
C’est pas si facile de se lancer à faire un manga et tenir. Une (la seule ?) chose qui va vous motiver, c’est de faire l’histoire qui vous plaît, celle qui vous fait cogiter h24, dont les personnages sont devenus comme vos meilleurs amis. Tant pis si c’est une série fleuve avec peu de chance d’aboutir en réalité. Prenez la force et la motivation là où elles se trouvent parce que vous en aurez plus que besoin. Vous aurez bien le temps en avançant, comme le vieux dessineux de 30 ans d’expérience, de voir et gérer vos/les limites.

Le dessin, ça prend du temps et il faut du temps pour progresser.

Tempus

FUGIT

No comment. Personne n’y coupe. N’oubliez pas que même les dessinateurs que vous admirez n’en sont pas arrivés là en deux semaines. Focalisez-vous sur votre plaisir à dessiner vos personnages et faire votre histoire. Restez sur une exigence utile, pas nocive.

Dessinez dans le sens occidental (normal pour nous, français) !

T'es pas

Japonais !

Je ferai une note plus developpée là-dessus un peu plus tard mais s’il est un conseil que je ne remettrai pas en cause, c’est celui-ci. Dessinez dans le sens français ! Au moins votre brouillon, quitte à le retourner ensuite pour faire la planche dans le sens japonais.
La note est ici

Pour finir

Certains espéraient peut-être une note de blog qui liste miraculeusement les 10 points à connaître pour réaliser son propre manga (un autre sens à la question “comment se lancer dans le manga ?”) mais ce genre d’article n’existe pas. Sinon des auteurs ne pondraient pas des collections entières de bouquins vu tout ce qu’il y a à apprendre, savoir et penser ! C’est un art complexe, comme tous les autres, qui ne peut se résumer en dix points et que l’on apprend petit à petit, à mesure que l’on fait des planches et histoires. ;]

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire