banner_premierenuit

Première nuit chez Choco

Fanfic « Chocolat*Noisette » par Kohai Neko (janvier 2012).
Pitch : vous vous êtes toujours demandé comment s’était passée la première nuit de Noisette et Choco ? Voilà une réponse !
 

 

Vendredi soir, appartement de Chocolat.
Hum, je me demande s’il va venir. Il est déjà venu à notre première rencontre, ça s’est bien passé même s’il semblait très tendu. Mais bon avec les ados, on ne sait jamais ce qui leur passe par la tête.
Driiiiing !
Tiens, il a finalement eu le courage de venir ?
– Oui ?
– Bonsoir, c’est Noisette.
– 4ème étage, appartement de droite.
– Merci.
Je sens qu’on va bien rigoler.
Ding dong !
– Bonsoir !!
– Salut. Si j’avais parié, j’aurais perdu.
– De quoi ?
CxN1_Page_025
– Rien. Bienvenu dans mon antre.
Mon mignon, tu ne sais pas encore où tu mets les pieds.
– Il est super grand ton appartement.
– Oui j’en suis très content. Tu veux boire un verre ?
– Non merci pas pour le moment.
– Comme tu veux.
– Alors, tu m’avais dit que tu faisais des photos, non ?
– Exact.
– Tu me les montres ?
– Demande poliment !
– S’il te plaît, Choco !
– Approche-toi de mon pc sur le bureau là.
Pff ! Je vais lui montrer quoi ? Allez va pour les photos extérieurs.
– Tiens, voilà. Je vais me prendre à boire.
– D’accord.
Bon, je vais voir ce qu’il en pense, c’est bizarre mais son avis m’intéresse.
– Elles sont sympas ! Un véritable artiste, hein ?
– J’essaie. Je fais des trucs plus bateau pour des cérémonies ou autres. J’aime bien pouvoir remplir le frigo…
– Ha ! Ha ! Ha !
Sale môme…
– Ça t’est déjà arrivé de faire des photos de mode ou des shooting pour particulier ?
– La mode c’est pas ce qui m’intéresse le plus et pour les shooting ça m’arrive de temps à autres, mais faut trouver un bon modèle.
– Hé ! Monsieur l’artiste ! Fais des photos ! Fais de moi une œuvre d’art !

CxN1_Page_027
Quoi ? Il veut la jouer provoque ? Ok petit, tu vas voir.
– Vu le matériel de base…
– Salaud !
– C’est toi qui me cherches…
– GRRRR !
– Ok, ok… Déshabille-toi…

– Hein ?!!
– On n’a rien sans rien…
– Bon d’accord, juste le haut ça te va ?
– Pour commencer oui…
Je dois avouer qu’il arrive à me surprendre. En tout cas il est plutôt bien foutu, à mon avis, je vais faire de belles photos. Ce torse… ça donne envie d’y toucher…
– Très jolie peau.
– À quoi tu joues ducon ??!
– Je regarde si tu captes la lumière, pourquoi ?
Ha ha ha ! Il est tendu c’est trop drôle, mais il a une peau douce et agréable à toucher… Bon, un peu de sérieux et de concentration si je veux arriver à un beau résultat.
– Je vais commencer par des portraits. Juste ton visage. Que tu t’habitues à l’appareil. On s’y met ?
Allez c’est parti, il faut que j’arrive à te mettre à l’aise pour que tu aies un air naturel.
– Alors c’était vraiment un truc de pervers de me faire enlever mon…
Click !
– Me prends pas quand je parle !!!
Click !
– Arrête ! Laisse-moi le temps de me poser !!
Click !
– Choco !!
Click !
– Prends-la ta pose, je t’en empêche pas.
– Ah ?…
Click !
– Euh, oui…
Au moins tu es vite calmé et tu commences déjà à te détendre.
– Tu veux que je te la joue comment ?!
Click !
– Je peux la faire « sérieux »…
Click !
– Ou pensif…
Click !
– Ou timide !
Click !
– Ou…
Click !
– Pff… pas drôle… J’ai l’impression de parler tout seul.
Mon pauvre, tu croyais que c’était si facile de poser ?!
– Alors arrête de parler. Et montre-moi ce que je dois voir.
On va commencer les choses sérieuses…
– Joue avec moi. Noisette.

CxN1_Page_030
Voilà, tu as compris ce que j’attendais de toi.
Click !
Laisse-toi aller devant l’objectif, ne fais plus qu’un avec lui.
– C’est bien comme ça ?
Click !
– Oui, fais comme tu le sens.
Click !
Hypnotise-moi, séduis-moi avec ton corps et ton regard, donne-moi envie de toi, de vouloir en voir plus.
Click !
Il commence même à retirer son pantalon mais il semble tendu encore.
Click !
– Il n’y a pas de problème si je l’enlève ?
Click !
– Non, mets-toi à l’aise.
Click !
Non, je dois essayer de rester calme.
Click !
Surtout ne pas lui montrer qu’il m’attire vraiment.
Click !
Si j’avais pensé il y a une semaine que ce « petit merdeux » derrière son écran serait chez moi, en caleçon, posant pour des photos…
Click !
Et me perturbant autant, je ne vais pas tenir encore longtemps…
Click !
Je dois faire attention et ne pas me laisser emporter.
Click !
Pourquoi fuit-il mon regard ? Il ne se sent pas bien ?
Click !
Je vais un peu le taquiner pour détendre l’atmosphère.
Click !
– Quelques difficultés à assumer ?
– AUCUNE !
– On peut s’arrêter là si tu veux.
– JE N’AI PAS PEUR !!!
Quoi ? Pourquoi…
– Peur…
Pourquoi il parle de peur ? Peur de quoi ? Est-ce que lui aussi… Il voudrait la même chose que moi ? Rhaaah ! Assez de questions, je tente le tout pour le tout.
– Choco… Qu’est-ce que…
– Tais-toi un peu…
Comme ses lèvres sont douces. Je pensais que tu ne faisais que jouer la provocation.
– Humm.
Il est encore jeune mais je ne peux m’en empêcher, j’ai envie de lui.
– Choco… non… pas là…

***************************************************************************

Le photographe commence à embrasser Noisette dans le cou, ce qui a pour effet de faire pousser un petit cri de la part de Noisette qui commence à avoir du mal à retenir son souffle.
– Ah… non… Choco…
Le grand brun descend sa langue le long du torse de Noisette pour s’arrêter sur son téton gauche, il le lèche avec force et le mordille délicatement. Le jeune homme plaque ses mains contre la tête de Choco en poussant des soupirs très forts.
– Continue… c’est trop bon !
Entendant ces mots, il passe une main sur le torse du petit blond et commence à la descendre jusqu’au bord du boxer, pour en glisser quelques doigts à l’intérieur.
– Tu aimes ?
L’étudiant ne réponds pas, il ne fait que soupirer, à chaque mouvement de va et vient de la main de son amant contre son membre devenant de plus en plus dur et chaud, il se cambre en arrière.
– Viens, on sera mieux sur le lit…
Il se relève en prenant sa Noisette, qui reprend peu à peu son souffle, dans ses bras, pour le monter dans sa chambre à l’étage. Une fois arrivé au pied du lit, il le dépose doucement dessus, mais il se relève et s’approche de l’oreille de son amant.
– Laisse-moi aussi te déshabiller.
Le blond se jette sur la chemise de Choco et l’enlève très vite, puis se met à déposer des baisers sur le torse chaud et légèrement musclé de son photographe.
– Humm… tu veux prendre les choses en main…
– J’ai envie de toi, de ton corps.
Tout en continuant ses caresses buccales, il défait le pantalon de son photographe, lui-même commence à soupirer.
– Noisette… Attends…
Le jeune étudiant enlève assez vite le pantalon de son Chocolat ainsi que son boxer. Choco fut assez surpris de la rapidité de Noisette, lui qui l’imaginait plutôt timide. Il commence à poser ses lèvres sur le membre déjà dur de son partenaire.
– Arrête… Je ne vais pas arriver… à me retenir.
Il ne l’écoute pas et continue sa succion au rythme de la respiration de l’intéresser.
– Tu vas voir ! Allonge-toi !
Choco plaque Noisette sur le dos en l’embrassant violemment, lui relève un peu les jambes et s’empare de la virilité du jeune homme à pleine bouche.
-Ah Oui… Choco !!
Il caresse les bourses du petit blond ce qui fait pousser des cris à ce dernier.
– Oh oui !!
Le photographe glisse ses doigts entre les fesses du jeune homme et commence à le préparer lentement.
– J’en peux plus… Mets-la-moi, je t’en supplie.
Noisette n’arrête pas de soupirer de plus en plus fort tandis que Choco retire ses doigts, mettant une protection et lubrifiant un peu, avec de la salive sur ses doigts, le point chaud de la Noisette prêt à accueillir la vigueur du Chocolat.
– Ah ! Doucement…
– Vas-y lâche-toi !
Noisette pousse de grands cris à chaque coup de rein de son puissant amant qui releve les jambes de son partenaire pour une meilleure pénétration.
– Ah… Tu es trop bon… Encore !!
Après quelques minutes de va et vient, Choco le soulève et le met à genoux tout en faisant attention à bien rester en lui.
– Ho oui !! Prends-moi comme ça… Plus fort…
Le photographe fait passer ses doigts le long du corps de son modèle, s’arrêtant sur les parties sensibles en les chatouillant ou pinçant légèrement, mettant deux doigts dans la bouche de son amant. Puis, il prend d’une main le membre chaud et dur de son partenaire et commence à agiter sa main de bas en haut, de plus en plus vite.
– Ah ! Choco, je viens, je viens…
– Moi aussi, jouissons ensemble !
Les deux hommes prirent leurs pied en même temps dans un long râle. Noisette se laisse tomber à plat ventre en essayant de reprendre son souffle, Choco s’allonge doucement à côté de lui tout en embrassant l’épaule de son amant.
– C’était super.
– Pour moi aussi.
Noisette se place contre son homme et s’endort rapidement alors que Jérôme contemple le plafond et pense.

***************************************************************************

Oh mon dieu… Je n’aurais pas cru prendre autant de plaisir avec lui. Malheureusement, ça ne va pas pouvoir continuer encore longtemps, de toute façon il n’est rien pour moi .Pourtant, le regarder dormir me fait un drôle d’effet… Bah aller j’ai plus qu’à dormir aussi et je verrais bien.
– Hum… Quoi ? Noisette ?
– Oui …
– Pourquoi tu…
– J’ai encore envie… et toi aussi maintenant…
– Pff ! Petit coquin…

Fin.

2 thoughts on “Première nuit chez Choco”

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...